Définition : cpc, cpm, ctr… Les acronymes de la publicité en ligne - Agence LUSSO
3 février 2020 lusso

Définition : cpc, cpm, ctr… Les acronymes de la publicité en ligne

Qui dit publicité en ligne, dit aussi multitude d’acronymes représentant des KPI’s (indicateurs clés de performance) importants pour contrôler les résultats de vos campagnes ! Entre CPC, CPM, CTR ou CPA, un petit point sur ce jargon de la publicité digitale s’impose.

 

Les modes d’achat de publicité en ligne :

 

Publicité en ligne : facebook ads

Un paiement au clic avec le CPC (Coût par clic) :

Avec une campagne au CPC vous paierez à chaque fois qu’un internaute clique sur votre publicité. Les objectifs sont principalement de générer des clics et entraîner du trafic sur le site. Ce mode d’achat est apprécié, car il favorise une campagne à la performance en ne payant que lorsqu’une action (un clic) est réalisée. Il est souvent utilisé pour des liens sponsorisés, du display, de l’emailing ou des bandeaux classiques. Google Adwords fonctionne d’ailleurs sur un système d’enchère de mots-clés rémunéré au CPC.

Il dispose d’avantages tels que la possibilité de définir le coût par clic à l’avance. Cela permet d’avoir un trafic assez qualifié puisqu’il a nécessité une action de la part de l’internaute. Cependant, le taux de clic ne garantit pas pour autant que l’internaute va visiter votre site. C’est pourquoi il est essentiel de regarder aussi le taux de rebond. La possibilité de fraude au clic venant des concurrents ou des robots est également une éventualité. Enfin, pour le SEA, la concurrence peut être rude sur certains mots-clés.

 

Un paiement à l’affichage avec le CPM (Coût pour mille) :

Il désigne le coût pour 1000 impressions/affichages sur un site éditeur et répond à des objectifs de notoriété et couverture. Très utilisé dans le display, il peut être appliqué sur des formats tels que les bannières, popup, siteunder… Il convient de définir un capping ou taux d’exposition pour définir un nombre d’affichages pour un internaute. De cette manière, les impressions ne sont pas montrées une multitude de fois qu’à un nombre restreint d’internautes.

Ce mode de paiement pour une campagne, permet de définir son budget et son nombre d’impressions à l’avance. Il permet de bénéficier de l’image d’une plateforme particulière. De plus, de larges possibilités sont disponibles en termes de format et création pour le display.

Malgré tout, vous n’avez aucune assurance que les publicités seront bien vues par les internautes. Vous ne bénéficiez de peu de garanties de résultats en termes de ROI (retour sur investissement).

On retrouve aussi l’ecpm, qui représente le coût d’une campagne sur un autre type de paiement comme le CPC, CPA ou CPL ramené au CPM. Il va être utilisé afin de comparer la rentabilité des campagnes.

 

Un paiement au lead généré (Coût par lead) :

Une campagne au CPL est une campagne à la performance qui est rémunérée aux leads. C’est-à-dire aux contacts commerciaux, prospects générés. Elle est généralement utilisée dans le cadre d’un remplissage de formulaire, inscription à une newsletter ou jeux concours. Il est utilisé dans les campagnes ayant pour objectif de générer des contacts qualifiés, d’enrichir sa base de données ou d’entraîner des ventes.

Les principaux avantages d’une campagne au CPL sont le paiement à la performance et la qualité du trafic entraîné du fait de la réalisation d’une action. Néanmoins, ce mode d’achat est plus coûteux et moins répandu auprès des éditeurs.

 

Un paiement à l’action (Coût par action) :

Avec ce type de campagne, on paie lorsque l’internaute réalise l’action qui a été définie, pouvant être un achat, un téléchargement, une inscription… Tout comme pour le CPL, la campagne au CPA est une campagne à la performance. Les objectifs d’une campagne au CPA sont d’étoffer sa base de contacts qualifiés et générer des ventes.

Ce mode de paiement pour une campagne présente globalement les mêmes avantages et inconvénients que pour une campagne au CPL.

 

Les indicateurs de performance de publicité en ligne:

 

Publicité en ligne : facebook ads, business manager

Le taux de clic (CTR) :

Le CTR représente le taux de clic sur une publicité, il se calcule en faisant le ratio entre les clics et les impressions d’une publicité. Il va être influencé par sa visibilité de votre annonce et la pertinence par rapport à la recherche des internautes.

Il est donc important d’analyser les autres KPI’s qui l’entoure tels que les impressions et la portée par exemple pour voir si le CTR n’a pas été impacté par un problème de visibilité par exemple.

Le taux de conversion (CVR) :

Le CVR représente le taux d’internautes ayant réalisé l’action de conversion attendue (achat, inscriptions…) après avoir vu la publicité. Ce dernier se calcule en faisant le ratio entre la réalisation de l’action attendue et le nombre d’internautes ayant vu la publicité.

 

Maintenant que ces acronymes de la publicité digitale vous ont été démystifiés, découvrez la parole d’expert de notre traffic manager Guillaume, qui vous livre ses best practices pour optimiser vos campagnes.

 

 

Vous souhaitez mettre en place de l’e-pub ou des ads ?

Consultez l’un de nos spécialistes pour vous accompagner.

 

Tagged: , , , , ,

Rencontrez-nous

Obtenez un rendez-vous en moins de 48h .

Nous utilisons les cookies à des fins statistiques et pour vous offrir une meilleure navigation. En poursuivant votre navigation, vous acceptez la placement et l’utilisation de cookies. Pour en savoir plus, voir notre page sur la protection des données. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer